Production d’énergie hydroélectrique

Énergie Ottawa détient et exploite seize centrales hydroélectriques au fil de l’eau, dont six sont situées au centre-ville d’Ottawa.


Comment ça fonctionne?

Les centrales hydroélectriques au fil de l’eau permettent de produire de l’électricité d’une manière des plus efficientes, parce qu’elles ne créent aucun déchet et n’émettent aucun dioxyde de carbone.

La construction des centrales d’Énergie Ottawa n’a pas barré le courant de la rivière et la création de ses réservoirs n’a pas nécessité d’inondations. Habituellement, de tels travaux  engendrent une perturbation de la faune sauvage et changent le paysage de manière permanente. Les centrales au fil de l’eau utilisent le courant de la rivière et la pente naturelle d’un terrain et se servent d’un petit barrage-voûte pour diriger l’eau vers les turbines.

  • hydroelectric

  • Turbine-generator-final

Le barrage-voûte, qui est un élément essentiel à la production d’électricité par ces centrales, régularise le débit d’eau dans la rivière des Outaouais et maintient le niveau des eaux. Le débit rapide des eaux alimente les turbines, dont les tiges sont reliées à la génératrice. Lorsque la turbine et la tige tournent, les bobines de cuivre tournent aussi, ce qui génère un flux d’électrons et produit de l’électricité.

Notre histoire


Énergie Ottawa exploite des centrales hydroélectriques aux chutes de la Chaudière depuis plus de 100 ans.

En 1889, le gouvernement du Haut-Canada a émis 60 « baux de forces hydrauliques », qui permettaient à leurs détenteurs de produire de l’électricité et d’exploiter des génératrices hydrauliques aux chutes de la Chaudière. Ces droits aux plans d’eau ont rapidement été acquis par des entrepreneurs industriels locaux, dont plusieurs avaient déjà fondé des scieries de part et d’autre du site dans les années 1800 et au début des années 1900.

  • Chaudiere Falls-19 [Dam 1800]

  • Chaudiere Falls

  • Chaudiere Falls winter

  • Chaudiere Falls highwater

Dans les décennies suivantes, le nombre de détenteurs de baux a diminué. En 1965, il y avait trois parties principales, soit :

  • Ottawa Hydro (17/60)
  • La compagnie E.B. Eddy (23/60)
  • Hydro Québec (20/60)

En 1997, l’entreprise Domtar a fait l’acquisition de la compagnie E.B. Eddy.

En 2000, à la suite de la restructuration du secteur de l’électricité par le gouvernement provincial, l’ancienne Ottawa Hydro est devenue Énergie Ottawa.

Les deux édifices centenaires, soit les centrales no 2 et no 4, ont été repris par Énergie Ottawa et respectivement remis à neuf en 2001 et en 2005. Bien que le cachet historique de ces installations ait été conservé, ces installations peuvent maintenant être surveillées et contrôlées à distance et contiennent de l’équipement moderne qui utilise les ressources d’eau de façon plus efficiente.

En 2007, Énergie Ottawa a ajouté une troisième centrale aux chutes de la Chaudières, soit – la centrale Grinder. La technologie innovatrice utilisée par cette centrale a permis d’augmenter de 0,7 MW la capacité de production du portefeuille d’Énergie Ottawa.

En 2012, Énergie Ottawa a fait l’acquisition de trois nouvelles centrales hydroélectriques ainsi que de 38,3 % des parts du barrage-voûte et des droits restants aux chutes de la Chaudière, ce qui représente 40 des 60 baux. Grâce à ces nouvelles acquisitions, la capacité de production hydroélectrique d’Hydro Ottawa a plus que doublé, se situant maintenant à 38 MW, ce qui lui permet de générer suffisamment d’énergie verte renouvelable pour alimenter annuellement 30 000 résidences.

Un des principaux avantages de cette acquisition est que le site des chutes de la Chaudière est un des plus grands sites hydrauliques restants en Ontario. Il présente un potentiel d’agrandissement qui pourrait permettre à Hydro Ottawa d’augmenter sa capacité de production hydroélectrique jusqu’à 60 MW.

En 2014, Énergie Ottawa a signé un contrat avec l’Office de l’énergie de l’Ontario visant la construction d’une nouvelle centrale d’une puissance de 29 MW aux chutes de la Chaudière. La mise en service de cette centrale est prévue pour 2018.

En 2015, Énergie Ottawa a acquis 10 centrales hydroélectriques au fil de l’eau de Fortis Inc. Ces centrales sont situées dans l’Est de l’Ontario et dans l’État de New York.